Un aéroport andorran ? Une absurdité de plus !
Partager

Le projet d’un aéroport international en Andorre est symbole du mépris de l’urgence climatique et de la sobriété nécessaire à la survie de l’humanité. La crise sanitaire actuelle a révélé la vulnérabilité du secteur aérien et l’indispensable retour à un tourisme de proximité accessible par des mobilités douces.Nous entrons dans un temps où la raison nous interdit de sacrifier le vivant aux lubies obsolètes d’un productivisme dépassé. Il est urgent de préserver la nature, les ressources et les humains et nous n’y parviendrons pas en désenclavant un paradis fiscal par l’implantation d’un aéroport, afin que des gens fortunés accèdent à nos montagnes en jet privé pour venir faire leurs emplettes ou skier. À peine esquissé, ce projet est déjà dépassé !

Cet aéroport ne produira pas une activité économique durable, comme le dit le Président de la CCI andorrane, mais au contraire il contribue à la destruction du monde que nous allons léguer aux générations futures.

Pour Régis Godec, Secrétaire Régional EELV Midi-Pyrénées, l’idée d’accueillir 500 000 voyageurs/an dans un paradis fiscal, de chauffer des pistes à 2000 m d’altitude pour permettre l’atterrissage d’Airbus A320, a traversé l’esprit de quelques illuminés de la CCI d’Andorre. Il espère que la mobilisation des amoureux des Pyrénées saura les raisonner au plus vite.

Europe Ecologie-Les-Verts Midi-Pyrénées demande aux élu-es locaux, départementaux, régionaux et au Gouvernement de s’opposer à ce projet climaticide, à cet écocide, dont les nuisances dépasseront les frontières et dont l’impact sur la biodiversité de nos territoires sera une fois de plus catastrophique et irréversible.

Florence CORTES Porte-parole EELV Midi-Pyrénées

Pascal PRAGNERE Porte-parole EELV Midi-Pyrénées