Projet de téléporté Loudenvielle/Peyragudes.
Partager

Position du Groupe Local EELV 65
sur le projet de téléporté Loudenvielle/Peyragudes.

Après avoir échangé téléphoniquement avec François Arcangéli, notre groupe local a débattu et arrêté consensuellement les positions suivantes lors de sa réunion du 9 mai 2019.

Nous déplorons la pratique depuis trop longtemps autoritaire et clientéliste du pouvoir appuyé sur la culture d’un « esprit de clocher » de la part du conseiller départemental en place dans le Louron.
Cela ne permet pas l’émergence de projets collectivement partagés de développement local.
L’enjeu posé par le changement climatique et l’épuisement du modèle tout-ski ne peut être valablement traité à nos yeux dans de telles conditions.

Le projet « Skyvall » en particulier ne répond pas à la double exigence d’une réflexion locale impliquant tous les acteurs et les enjeux (quelle prise en compte en particulier de la station de Val Louron ? Quelles vraies garanties sur le report modal des déplacements ? Quels moyens pour un budget prévisionnel sincère ?) et d’une vision solidaire de l’avenir sur toute la chaîne pyrénéenne, au moins à l’échelle de la région Occitanie.

Nous ne saurions donc cautionner le vote d’une subvention régionale pour ce projet. Et nous nous félictions de la décision du groupe écologiste à la région de s’abstenir désormais sur tout projet faisant l’objet d’un recours contentieux par une association locale agréée pour la protection de l’environnement. Nous l’engageons également à s’assurer que les deux exigences de participation démocratique et de solidarité territoriale président bien à tous les projets en demande de subvention.
La réalité du dérèglement climatique doit aider la montagne à se diversifier, à se poser la question d’un avenir différent de celui du ski. A devenir une destination multi-saisons. Toutefois, un tel développement ne doit pas justifier de nouveaux aménagements lourds comme le projet « Skyvall » dans le Louron mais inciter à prendre des mesures conjugant accueil et préservation de la biodiversité.

Henri Lourdou, porte-parole EELV 65