Lettre au président du Conseil Départemental du Tarn
Partager

La situation sanitaire inédite que nous traversons a de multiples conséquences que nous découvrons chaque jour un peu plus. L’impact du confinement sur l’économie est tout d’abord un impact sur les personnes les plus fragiles, qui, sans travail et sans ressources, sont ou vont se retrouver très rapidement dans une situation financière intenable. Nous nous devons donc d’apporter des réponses en utilisant tous les leviers à notre disposition mais aussi en faisant preuve d’imagination.
Europe Écologie les Verts porte depuis longtemps le projet de revenu universel, et la promotion de l’écologie sociale, qui sont les réponses les plus adéquates pour surmonter la crise due au Covid-19 et assurer la relève du pays. Le revenu universel est une mesure de justice et de cohésion sociale, qui instaure un autre rapport au travail et à l’utilité sociale, à une époque où le chômage de masse est un outil de stigmatisation et de pression sur l’ensemble de la société. A l’échelle de la commune, cela peut s’incarner en revenu communal de solidarité et lors des dernières élections municipales, certaines listes ont porté cette mesure, comme la liste Albi Vert.e 2020 (« Complément Social de Revenu »), ou celle de Castres Solidaire et Écologique.
Récemment, 19 présidents de conseils départementaux, dont 7 d’Occitanie se sont prononcés en faveur d’une telle mesure.
Cette idée n’est pas nouvelle, elle s’est concrétisée en Italie avant la crise et est envisagée dans toute l’Europe comme réponse solidaire à la crise économique que nous traversons. Des familles, des personnes isolées, des femmes seules avec enfants, des jeunes gens sans travail… pourraient accéder à un revenu sans condition qui pourrait leur permettre de subvenir à leurs besoins essentiels. Car malgré les mesures qui ont pu être mise en place par le gouvernement, les Régions, les Départements et les Communes, de nombreuses personnes échappent à toute forme d’aide collective et se retrouvent dans une précarité insupportable.
La situation sociale dans notre département est devenue explosive, dans le contexte sanitaire que nous connaissons aujourd’hui, accompagné par un confinement généralisé de la population. Les associations n’ont pas les moyens d’accompagner les populations les plus fragiles, et les services publics sont tenus à un service minimum.
Monsieur Ramond, avez-vous pris la mesure de l’urgence sociale sur notre territoire tarnais ? Comment pouvez-vous répondre sur ce sujet, à l’instar de vos collègues, présidents de conseils départementaux socialistes qui proposent un revenu universel de base ? Êtes-vous favorable à une telle mesure ou simplement opposé pour des raisons idéologiques ? La majorité macroniste, à l’assemblée, a refusé de voter cette mesure, il y a environ un an. Soutenez-vous cette décision ou portez-vous une autre proposition qui serait plus efficace afin de soulager nos concitoyens en difficultés ?
La solidarité se construit en collaboration avec toutes les forces politiques et les outils sociaux habituels ne suffiront pas. Pour ne pas être dépassés par la crise et ses impacts, nous vous demandons de soutenir et de mettre en place cette mesure de revenu universel pour qu’elle puisse s’imposer comme une aide efficace et rapide aux citoyens les plus démunis et les plus précaires de notre département du Tarn.

Le bureau EELV81