CP EELV Midi-Pyrénées sur la proposition de loi visant à inscrire le droit à l’IVG et à la contraception dans la Constitution
Partager

Le Sénat s’est opposé le 19 octobre dernier à une proposition de loi portée notamment par Mélanie Vogel visant à inscrire le droit à l’IVG et à la contraception dans la Constitution, examinée en première lecture dans le cadre d’un espace réservé au groupe écologiste. Cette proposition, soutenue par le gouvernement, a été rejetée par 139 voix pour et 172 voix contre. Avec ce débat, les signataires de cette proposition avaient l’objectif d’inciter le gouvernement à déposer un projet de loi et de sanctuariser le droit à l’avortement qui est actuellement menacé dans plusieurs pays.
 

En Midi-Pyrénées, plusieurs sénateurs et sénatrices se sont opposé-es à la proposition de loi : 

  • Jean-Claude Anglars (Aveyron)
  • Alain Chatillon (Haute-Garonne)
  • Brigitte Micouleau (Haute-Garonne)
  • Alain Duffourg (Gers)
  • Philippe Bonnecarrère (Tarn)
  • Philippe Folliot (Tarn)
  • François Bonhomme (Tarn-et-Garonne)
  • Pierre-Antoine Levi (Tarn-et-Garonne)

D’autres se sont abstenus : 

  • Alain Marc (Aveyron)
  • Pierre Médevielle (Haute-Garonne)
  • Jean-Claude Requier (Lot)


EELV Midi-Pyrénées manifeste son incompréhension totale devant cette remise en question d’un droit fondamental et appelle les député-es de la région à voter pour la proposition de loi identique soumise à l’Assemblée Nationale par la NUPES et qui sera débattue en novembre.