Consultation publique sur le loup
Partager

Une consultation citoyenne se tient entre le 8 et 29 janvier 2018 sur le loup, éleveurs et défenseurs n’ayant pu se mettre d’accord sur la dernière mouture du Plan Loup.

Deux projets d’arrêtés 1) fixant les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup (Canis lupus) et 2) fixant le nombre maximum de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée chaque année.

Contexte général
Le loup est une espèce « strictement protégée », inscrite à l’annexe II de la Convention de Berne, mais aussi aux annexes II et IV la Directive 92/43/CEE dite « Habitats, Faune, Flore », où il est classé « prioritaire d’intérêt communautaire ». Toutefois des dérogations à la protection sont prévues par ces textes pour prévenir les dommages importants aux troupeaux domestiques, à condition qu’il n’existe pas d’autres solutions satisfaisantes et que les opérations ne nuisent pas au maintien du bon état de conservation de la population de loups…

Lire la suite : Consultations publiques.développement-durable.gouv.fr

Notre région est concernée par ces arrêtés et tout particulièrement l’Aveyron, où des comités de professionnels se réunissent régulièrement. Stéphane Travert  (Ministre de l’Agriculture), lors de son déplacement dans l’Aveyron avait fait savoir « qu’il n’était pas pour le zéro loup ». Il faut trouver un juste équilibre, conjuguer la préservation du loup et l’agropastoralisme.

Voir l’article de La Dépêche : Les citoyens appelés à se prononcer sur le plan loup

Position de José Bové -22 Novembre 2017 :

Loup / Hybride du loup : à quand un suivi sérieux de l’espèce en France ?
Aujourd’hui, au cours d’une conférence de presse organisée à Grenoble, des éleveurs du Sud-Est, victimes d’attaques sur leur troupeau, ont rendu public les résultats des analyses génétiques qu’ils réalisent depuis plusieurs mois, suivant des méthodes différentes de celles employées par les services de l’État.
Ces éleveurs ont fait analyser par un laboratoire allemand spécialisé en génétique canine des prélèvements ADN qu’ils ont effectués sur les brebis tuées ou blessées. Leur méthode d’analyse, empruntée à la médecine légale, est celui du bon sens…

Lire la suite  : Loup/Hybride du loup : à quand un suivi sérieux de l’espèce en France ? 

Article de Science et Vie : Avec le loup, l’élevage devient impossible !