Hautes-Pyrénées
Partager

Mairie de Séméac jeudi 21 février 2019 18 h 30 à 22 h
Les élections municipales de 2020 s’annoncent comme un tournant pour notre démocratie.
Face aux tentations d’abandon de leur mandat par de nombreux élus découragés, cette nouvelle
échéance est aussi celle de la dernière chance pour mettre en place, à large échelle, les outils
d’une transition écologique devenue une urgence absolue.
Devant un tel enjeu, un petit collectif de militant·e·s, avec le soutien des groupes locaux EELV et
Génération·s, a voulu relever le défi.
Nous avons voulu montrer tout d’abord qu’un parti politique n’est pas qu’une machine à ramasser
des voix, mais peut aussi être un démultiplicateur de l’intelligence collective.
Mais aussi, et surtout, un instrument de promotion de l’intérêt général, centré sur celui des
générations futures.
Les ateliers que nous vous proposons sont donc ouverts à toute personne envisageant peut être de
particper à une équipe municipales en 2020 sans aucune préoccupation d’obédience partisane.
Mais ce sont d’abord des ateliers, c’est-à-dire un endroit et un moment pour produire.
C’est pourquoi leur accès est limité et soumis à une inscription préalable.
Celle-ci est gratuite, à l’exception de la participation à la collation.
Si nous limitons la participation à 80 personnes,c’est pour garantir la dynamique de travail qui y
présidera. Une dizaine de personnes (15 au maximum) par atelier est la condition pour que la
parole circule au mieux et que la production collective soit la plus riche possible.
Nous avons également prévu la participation à deux ateliers par personne pour élargir les
possibilités d’expression.
La présence de deux grands témoins par atelier vise à garantir qu’on va bien s’appuyer sur du
concret, et pas des idées en l’air.
Au final, nous souhaitons tirer des « actes » de cette soirée afin de permettre à tous les participants
d’utiliser ce début de réflexion personnelle et collective pour alimenter la constitution de
véritables équipes municipales autour de cet enjeu majeur : la transition écologique.
Ci-joint vous trouverez le programme de cette soirée et vous pouvez télécharger le bulletin
d’inscription ici.

Le groupe local Europe Écologie les Verts 65

 

Le programme

Mairie de Séméac
jeudi 21 février 2019 de 18 h 30 à 22 h
18 h 30 à 19 h : Accueil et présentation par le groupe
organisateur
19h à 19 h 45 : Collation
19h 45 à 21 h 15 : 7 ateliers participatifs (10 à 15
personnes par atelier maximum) en 2 sessions de 35
min avec 3 temps pour chacune :
-Deux exemples de réalisations ou de projet avancé (1 communal, 1 intercommunal) : 5 min
chacun
-Libre cours à l’imagination : quels projets pour répondre à nos envies : 20 min
-Sélection de 2 projets à la fois porteurs de sens et réalisables dans un mandat municipal (1
projet communal, 1 projet intercommunal) : 5 min
-Alimentation : Quelles façons de se nourrir pour réduire notre
empreinte carbone alimentaire, améliorer la santé publique, créer du lien
social ?
-Habitat et urbanisme : Comment éco-construire ou rénover son
habitat (techniques, matériaux, réseaux), dans quel cadre urbain
(aménagement de l’espace public, artificialisation des sols, place de la
nature)
-Transports et mobilités actives : Comment réduire l’impact
carbone de la voiture et promouvoir les mobilités actives (marche, vélo)
-Déchets : Comment les réduire, les recycler, les réutiliser
-Énergies renouvelables : Comment développer les projets locaux
(cogénération, solaire, méthanisation…)
-Réanimer l’économie locale par les échanges de
proximité : Revitalisation des centres-bourgs et des quartiers, question
des zones d’activités périphériques et de leur avenir, intérêt d’une monnaie
locale complémentaire
-Eau : Quelle gestion et quels usages, pour en économiser la ressource et
éviter les pollutions ?
21h15 à 22h : Synthèse : vote indicatif sur les 14 propositions des
ateliers

« Inscription obligatoire en indiquant 3 ateliers au choix par personne
Soit à atelierstransition@orange.fr ou c/o Henri Lourdou
36 rue Victor Clément 65 000 Tarbes » avant le 13 février »

Article de la Semaine des Pyrénées di 07/02/2019